Carnet de voyage de 12 jours au Costa Rica

Ce carnet de voyage au Costa Rica, vous permettra de trouver toutes les infos utiles et nécessaires pour organiser votre parcours de visites. En 11 jours nous avons pu réaliser un circuit alternant les randonnées, les plages de rêve, la faune et la flore.

Le parcours au Costa Rica que nous avons réalisé est présenté sur la carte ci-dessous et sur la page « Que faire et que voir au Costa Rica en 12 jours » .

Arrivée à San Jose (J1)

Après être arrivés à l’aéroport de Genève, on flâne dans les boutiques en attendant notre vol. A Genève, il est possible de payer avec des billets en euros (pièces non acceptées), par contre on vous rend la monnaie en franc suisse…

Après 7h de vol avec la compagnie Continental Airlines, nous arrivons à l’aéroport de Newark où nous devons attendre 5 h avant notre prochain vol.

La durée d’escale n’était pas suffisante pour visiter New York mais vous pouvez accéder à Manhattan depuis les aéroports de New York assez facilement.

Avec un transit par les États Unis, ne pas oublier de vérifier que les passeports sont des biométriques et faites une demande ESTA pour le transit par les États-Unis.
Après 5h de vol, nous voilà arrivés à l’aéroport de San José. Puis nous prenons un bus qui nous amène à notre hôtel où nous dégustons un cocktail de bienvenue.

Hotel San José Costa Rica
L’hotel villa Tournon à San José

Direction Tortuguero (J2)

Pour se déplacer au Costa Rica, vous avez le choix entre les bus locaux ou sinon louer une voiture.

Vous pouvez également passer par cette agence locale pour vous planifier tout votre séjour.

Agence locale Costa Rica

Au petit matin et au départ de San José, nous traversons la région caraïbe pour rejoindre le village de Tortuguero. Tortuguero doit son nom aux plages où viennent pondre les tortues vertes. C’est le site de ponte le plus important des caraïbes.

En chemin, nous nous arrêtons pour prendre un petit déjeuner typique: le gallo pinto (plat à base de riz et de haricots rouges), puis des bananes fris et des fruits frais (ananas, pastèque et papaye).

gallo pinto
Une bonne assiette de gallo pinto

Nous traversons ensuite le parc national Braulio Carrillo pour rejoindre l’embarcadère de Pavona. Ce parc est situé dans la Cordillère volcanique centrale, entre les volcans Irazù et Poàs. Il comprend l’une des plus grandes forêts tropicales du Costa Rica, avec ses 44 000 hectares. Montagnes volcaniques, forets, cascades et canyons constituent les paysages principaux du parc Braulio Carrillo.

Bateau pour Tortuguero
L’embarcadère du parking La Pavona

Après 5h de route depuis San José (possibilité de faire ce trajet en avion en 1h à partir de l’aéroport de Pavas) nous arrivons vers 11h à l’embarcadère de Pavona, où nous embarquons dans de petits bateaux.

Bateau Pavona Tortuguero
Allez on embarque pour Tortuguero

Après une bonne heure de navigation sur el rio Suerte, nous rejoignons notre lodge à Tortuguero. Ce coin est totalement inaccessible par la route.

arrivée à Tortuguero
L’accès à Tortuguero se fait uniquement en bateau

Nous sommes accueillis par un cocktail de bienvenue, toujours à base de fruits frais, un vrai régal. Nous rejoignons notre chambre qui se trouve sur pilotis au milieu de la forêt.

Logement Tortuguero
Notre logement dans la jungle de Tortuguero

Nous goûtons ici à un plat typique du Costa Rica, le pastel de yucca (excellentissime !), une sorte de gratin de manioc. Après le repas, nous rejoignons en barque le village de Tortuguero qui se situe à 2min de navigation de l’hôtel. Le village ne nous a pas vraiment emballés, il n’y a rien à voir réellement à part une grande plage pleine de branches et de bouts de bois, apportés par les courants.

Néanmoins, nous voyons des restes de coquilles d’œufs de tortues et une petite tortue que nous avons pris soin de remettre en mer afin de lui éviter de traverser toute la plage au risque de se faire dévorer par tous les chiens errants de Tortuguero.

tortue à Tortuguero
Un bébé tortue qui cherche à regagner la mer

Le village de Tortuguero est une ancienne scierie donc, on retrouve un peu partout  des restes de machines industrielles abandonnées et rouillées par le temps.

visite de tortuguero
Les maisons colorées du village de Tortguero

De retour à l’hôtel, petit cours de cuisine afin d’apprendre à cuisiner les bananes plantains et dégustations d’autres desserts typiques du Costa Rica, comme les bananes flambées, le gâteau de banane (excellent), des beignets de viandes, des frijoles (haricots rouges en purée)… le tout avec de la musique locale.

Nuit à l’hôtel Evergreen à Tortuguero (superbe hôtel!)

Pour info: Il est possible d’observer les tortues de nuit avec un guide de juillet à septembre, lors du débarquement des tortues vertes pour leurs pontes.

Visite du parc Tortuguero (J3)

Pour tout savoir sur la visite de Tortuguero avec des infos pratiques c’est sur ce lien.

La pluie n’a pas cessé de tomber durant la nuit et au petit matin, elle s’est arrêtée.
Cette journée est consacrée à la visite du parc national aquatique Tortuguero. Après avoir revêtis nos ponchos, nous naviguons sur les canaux du parc. Cette promenade nous a permis d’observer les oiseaux et mammifères qui peuplent cette région.

Parc de Tortuguero
Balade au milieu des canaux de Tortugero

Grâce à notre guide, nous avons pu observer: un boa constrictor, des caïmans, des singes capucins, des singes atèles, des iguanes, des poules d’eau, des martins pêcheurs, des hérons, des singes hurleurs, des chauves souris…

Boa Costa Rica
Nous sommes passés juste sous une branche avec un boa constrictor
Singe atèle costa rica
Un singe nous observe depuis la jungle

Prévoyez vos jumelles et un bon zoom pour votre appareil photo! Cette balade en bateau nous rappelle l’excursion sur le Tigre lors de notre visite de l’Argentine mais avec beaucoup plus de faune et de flore!

Caiman à Tortuguero
A quelques mètres du bateau, un caïman

Pour info: Les conditions climatiques de cette région permettent au parc Tortuguero d’abriter plus de 400 espèces d’arbres et 2200 espèces de plantes sans compter les animaux (lamantins, jaguars, paresseux, oiseaux…) mais prévoyez tout de même de quoi vous protéger car cette région est réputée pour ses pluies incessantes!!

Oiseau du costa rica
De superbes oiseaux au Costa Rica, ici un colibri

Nuit à l’hôtel Evergreen à Tortuguero.

Départ pour Sarapiqui (J4)

Au petit matin (5h), nous sommes réveillés par les singes hurleurs. Leurs gémissements sont impressionnants. Nous rejoignons la région nord du Costa Rica, direction Guapiles. Pour cela, retour à l’embarcadère de Pavona où un bus nous attend. La traversée de la lagune a été impressionnante puisqu’avec les pluies des derniers jours, le niveau de la lagune (généralement de 1m) était ce jour-là entre 2 et 4 mètres de profondeur!

Visite bananeraie
Bananeraie du Costa Rica

En chemin, nous nous arrêtons devant une plantation de bananes. Le Costa Rica est le 2ème exportateur mondial de bananes derrière l’Équateur.
Pour la culture du bananier, des canalisations sont réalisées sur le sol pour éviter que l’eau stagne sur les plants. Sur chaque plant, il y a plusieurs pousses: on coupe donc les pousses pour n’en garder qu’une afin que tous les nutriments se concentrent sur cette pousse restante. Les pousses coupées sont replantées. Il faut 7/9 mois pour que la pousse produise un régime (un régime est un groupe de bananes). Quand le plant a donné des fruits, il est détruit. Et ce sont les autres pousses, précédemment replantées, qui donneront à leur tour 1 régime.

Bananes du Costa Rica
Des bananes tout juste récoltées

En voyage à l’étranger, on aime découvrir les produits locaux comme nous l’avons fait en Chine avec la visite d’une plantation de thé.

En chemin pour la visite d’une exploitation de cœur de palmier, nous nous arrêtons dans un petit marché pour gouter aux fruits locaux:

marché costa rica
Un marché aux fruits au Costa Rica
Nouveaux fruits au Costa Rica
Découverte de nouvelles saveurs et de fruits

Nous visitons ensuite une exploitation familiale de cœur de palmier à Horquetas, près de Puerto Viejo « El parqueo Dixbay ». Les feuilles et troncs du palmier sont recouverts d’épines pour se protéger.

coupe des palmiers
Visite d’une palmeraie

On peut voir sur le tronc des marques horizontales qui sont des « cicatrices » des feuilles qui étaient à cette place quand le palmier était plus petit.

Les jeunes palmiers produisent dans leur tronc les cœurs de palmiers, alors que les palmiers adultes produisent des fruits appelés « pejibaye ». Les cœurs de palmier se récupèrent sur des palmiers de taille moyenne. A coup de machette, on enlève les feuilles une à une, jusqu’à mettre à nu le cœur de palmier.

Palmeraie du Costa Rica
Visite d’une palmeraie au Costa Rica

Pour info: il faut 3 palmiers pour remplir une boite de conserve de cœur de palmier. On comprend mieux pourquoi le prix des cœurs de palmier est si élevé.
Nous déjeunons dans cette plantation. Tout le repas, entrée, plat comme dessert est à base de cœur de palmier. Un vrai régal!

Coeur de palmier recette
Un repas à base de coeur de palmier

L’après-midi, nous continuons notre route vers Sarapiqui pour arriver à l’hôtel La Quinta Inn.
Dans cet hôtel se trouve une serre à papillons où nous pouvons voir le papillon morpho, emblème du Costa Rica.

Papillon morpho
Un superbe papillon morpho

Proche de l’hôtel on trouve un étang avec un caïman, des singes hurleurs, un potager, des plantes aromatiques ainsi qu’un petit musée à insectes.

Nuit au Lodge La Quinta Inn (une belle adresse!)

En route pour l’Arenal (J5)

Le matin, nous nous promenons dans l’hôtel et nous voyons quelques espèces différentes de grenouilles/crapauds.

Grenouille dangereuse
Plus c’est des couleurs vives et plus c’est toxique!

Nous partons ensuite en balade dans la réserve de Tirimbina, qui se trouve de l’autre côté de la rivière Sarapiqui, en traversant un pont suspendu. Dans cette réserve se trouve de nombreux oiseaux tropicaux comme le toucan, mais aussi des paresseux, des singes et de toutes petites grenouilles bleues et rouges.

Un geko au Costa Rica
Un petit geko

Nous découvrons ensuite la culture du cacao dans une fabrique de cacao artisanale.

Comment on récolte le cacao
Une visite super intéressante sur le cacao
fèves de cacao
Des fèves de cacao

Nous déjeunons au parc national de Tirimbina.

L’après-midi, nous prenons la route pour Arenal. Depuis cette route, nous pouvons voir le volcan Arenal. Depuis son réveil le 29 juillet 1968, le volcan Arenal n’a pas cessé d’être actif, comme le témoigne son sommet non érodé, en forme de cône. Ce volcan de 1600m présente deux faces différentes: un côté où serpentent les coulées de lave et pierres après les éruptions et un côté couvert de végétations exubérantes qui abrite une grande quantité d’animaux.

Hotel Arenal
La vue de notre chambre de l’hôtel Arena Manoa

C’est le volcan le plus jeune du Costa Rica. En 1968, il existait un village au pied du volcan Arenal nommé Tabacon, qui a été détruit par les nuées ardentes. Depuis, le volcan Arenal est actif. Il alterne des périodes explosives (de type strombolienne) et des périodes avec des coulées de lave (et comme le volcan est de forme conique, la lave coule très vite). Le volcan Arenal est un des seize volcans les plus actifs au monde tout comme celui de l’Etna.

Un tatou du Costa Rica
Proche de l’hôtel un tatou

Arrivés à l’hôtel nous pouvons observer le volcan, mais il est couvert de brume, on n’aura pas la chance de le voir découvert. Un petit tatou du Costa Rica se baladait dans les jardins de l’hôtel.

Nous visitons les  « Ecotermales ». Ces termes profitent des sources d’eau chaude du volcan. Moment de détente pour nager à travers les cascades d’eaux chaudes: à chacun sa température puisqu’il y a différents bassins avec des températures différentes. Superbe expérience de nuit. Soirée relax!

Volcan Arenal bains chaud
Des bains avec les sources chaudes de l’Arenal

Repas aux écothermes avant de retourner à notre hôtel Arenal Manoa (un des meilleurs hôtels de notre séjour)

Visite de Rincon de la Vieja (J6)

Au matin, nous nous promenons sur les ponts suspendus de l’Arenal. Cette balade de 3km qui serpente entre cascades, rivières et forêt tropicale nous offre de belles vues sur le volcan Arenal.

Randonnée costa rica ponts
Traversée des ponts suspendus
Papillon et orchidée costa rica
Faune et flore du Costa Rica

Ce parcours est constitué de 8 ponts fixes et de 6 ponts suspendus de 48 à 98m de long! Ils nous permettent d’être plus proches des oiseaux.

Serpents au Costa Rica
Le guide nous rappelle qu’il faut toujours suivre le chemin et ne jamais toucher les branches…

Après-midi: Après 3h30 de route à travers la région du Guanacaste, nous rejoignons el Rincon de la Vieja. Dans cette région, on peut voir dans les champs les sabaneros avec leur bétail, sortes de Cow Boys du Guanacaste.
Nous arrivons à l’hôtel. Il y a une hacienda dans cet hôtel. C’est dit: demain matin à 5h30, nous allons traire les vaches avec los sabaneros!

Coucher de soleil Costa Rica
C’est impressionnant comme le coucher de soleil est rapide vers l’équateur

Visite du parc de Rincon de la Vieja (J7)

5h00: le réveil est dur, mais l’envie de jouer les sabaneros l’emporte, direction l’étable! On a même le droit de monter sur un zébu!

Coati au Costa Rica
Des coatis partout dans le parc

Après le petit-déjeuner, nous partons pour visiter le parc del Rincon de la Vieja. Ce parc, qui mêle à la fois forêt tropicale humide et sèche, est notamment connu pour ses geysers d’où jaillit de l’argile à plus de 100°C ainsi que pour ses centaines d’orchidées (dont la guaria morada). Ce paysage, constitué entre autres de fumerolles, de sources sulfureuses et des cratères du volcan Rincon de la Vieja (9 cratères dont un en activité).

Avec la Soufrière en Guadeloupe et l’ascension de l’Etna en Sicile, c’est un 3ème volcan que nous visitons.

Parc avec des fumerolles
Parc del Rincon de la Vieja

Ce coin est appelé Rincon de la vieja car on raconte qu’une jeune fille, Curubaña, était tombée amoureuse d’un jeune homme d’une autre tribu. Le père de la jeune fille étant cacique, captura l’homme et le jeta dans le volcan. La jeune fille s’enfuit vers le volcan et disparut. Des personnes racontent avoir aperçu des années plus tard une vieille dame qui errait près du volcan et pensent qu’il s’agistt de Curubeña. D’où le nom du volcan Rincon de la vieja (le coin de la vieille).

Volcan parc Costa Rica
Sources chaudes du volcan
volcans actifs au Costa Rica
Plusieurs cratères actifs dans ce parc

L’après-midi, c’est relax! Bain d’argile issue du volcan au programme. On se badigeonne de boue, on sèche au soleil comme des lézards, douche froide pour enlever la boue sèche puis bain dans les eaux thermales chaudes… On en ressort plus que zen…

Chien errant
Ce chien nous a accompagné un long moment

Possibilité d’activités comme balades à cheval, canopy tour… pour nous ça sera une balade à cheval pour voir la cascade près de l’hôtel.

Cascade d'eau
La cascade après une balade à cheval

Nuit à la hacienda Guachipelin

Traversée pour la péninsule de Nicoya (J8)

Au matin, nous prenons la route pour rejoindre la péninsule du Nicoya et nous arrêter à Punta Arena, où se trouve le ferry.

Traversée pour Nicoya
Punta Arena pour traverser sur la péninsule de Nicoya

Nous traversons la péninsule en ferry pour rejoindre notre hôtel.

Traversée Peninsule Nicoya
Un ferry pour traverser vers Tambor

L’hôtel Barcelo Tambor est isolé de tout. Certes la brochure publicitaire à l’air alléchante et nous profitons de l’option all-inclusive, mais avec des cocktails douteux au bord de la piscine (qui ne donnent pas envie d’en recommander), des chambres pas forcément propres (traces de mains sur les vitres, rideau de douche taché…), wifi payante pour 20$ par jour et une musique à fond dans tout l’hôtel, des Costa ricains qui viennent profiter de leur vacances et qui se goinfrent au restaurant à volonté et au snack toute la journée… nous n’avons vraiment pas aimé cet hôtel. On le déconseille d’ailleurs. Alors, on s’organise des sorties pour les prochains jours hors de cet hôtel.

hotel playa tambor
Un piège à touristes américains ces all inclusive

Nuit au Barcelo Playa Tambor

Visite de Montezuma (J9)

Départ à 8h30 de l’hôtel pour prendre le bus local qui nous amène à Montezuma, un village qui se situe à 40 min de l’hôtel.

Montezuma village
Arrivée au village de Montezuma

Le bus passe à 9h, mais on nous conseille fortement d’être à l’arrêt de bus à partir de 8h40 car les horaires ne sont pas précis. Avant le passage du bus, un organisateur de tour s’arrête et nous propose de nous emmener avec son van de tourisme car le bus ne passera pas avant 9h30 soi-disant. On est étonné puisque l’horaire indiqué est 9h… Le temps de parlementer, le bus arrive et à l’heure 2 minutes après! Donc méfiez-vous des tours organisateurs, une vraie arnaque!

Montezuma au Costa Rica
Une belle plage à Montezuma

Nous arrivons à Montezuma, petit village sympathique.

Nous rejoignons le sentier pour aller à la cascade de Montezuma. Pour atteindre la grande cascade (et s’y baigner!), il faut traverser la rivière et prendre un petit sentier sur la rive d’en face. Il faut compter 30 minutes pour atteindre la cascade.

Cascade de Montezuma
Une belle rando pour découvrir cette cascade

Après un bon petit apéro en face de la mer, nous reprenons le bus de 14h pour rentrer sur Barcelo et profiter un peu de la piscine.

Le soir, le bar de nuit ouvre (le cocktails y sont de meilleure qualité, comme la Pina Colada) et des spectacles ont lieux chaque soirs, un peu comme dans les villages vacances.
Nuit au Barcelo Playa Tambor.

Singe au costa Rica
Un singe proche de notre hôtel

Isla Tortuga (J10)

Aujourd’hui, nous avons organisé une sortie snorkelling. Le bateau nous récupère à la plage de l’hôtel à 9h et nous amène sur une île (où d’autres tour-opérateurs ont leur emplacement).

C’est une vraie plage paradisiaque! Comme nous aimons tant en voir lors de nos voyages. Pour les Antilles, nous avions fait toute cette carte des plus belles plages de Guadeloupe afin de ne pas les louper!

Isla Tortuga paradisiaque plage
Les superbes plage de Isla Tortuga

Mais nous sommes les premiers et nous profitons donc de belle plage comme lors de notre voyage en Guadeloupe ou comme celles des Canaries!

Traversée isla Tortuga
En route pour isla Tortuga

Le bateau nous amène ensuite au large pour faire du snorkelling pendant une petite heure avant de nous ramener au bord.

isla Tortuga snorkelling
Une zone paradisiaque isla Tortuga
Poisson lune pêché
Un poisson lune

Nous dégustons des huîtres fraîches puis nous faisons le tour de l’île nous rencontrons Filomèna (un animal domestique) ainsi que des perroquets.

huitres fraichement pêchées
En décembre on mange des huitres, même au Costa Rica
Sanglier sur une plage
Filoména la mascotte de isla Tortuga

Après un barbecue et un apéro bien arrosé sur la plage, nous faisons une deuxième sortie snorkelling avant de rejoindre notre hôtel vers 17h, avant le coucher du soleil. Journée parfaite!

Perroquet rouge
Un superbe perroquet au Costa Rica

Nuit au Barcelo Playa Tambor

Journée à Sarchi (J11)

Au matin, nous repartons pour San José en passant par le petit village de Sarchi où est fabriquée la charrette multicolore qui servait autrefois au transport du café et des fruits vers les ports d’exportations maritimes.

charrettes de Sarchi
La fabrique des charrettes de Sarchi

Actuellement ces charrettes servent lors des processions pour transporter les Saints et donc, à cette occasion les charrettes sont peintes. Chaque région a ses couleurs. Ces charrettes sont rentrées en 2005 à l’Unesco et figurent même dans le livre des Records après la construction d’une charrette de 5m.
Nous visitons une fabrique « Elay Alfaro » qui date de 1930.

Charettes au Costa Rica
Des charrettes très colorées

Le repas du soir sera assez festif, nous allons manger dans un restaurant traditionnel « Le Mirador Tiquicia » qui surplombe la ville de San José, avec en plus, un spectacle de danses traditionnelles du Costa Rica, ambiance assurée.

Toucan dans les arbres
Un superbe toucan !!

Sur ces belles notes de musique, nous terminons notre circuit au Costa Rica.

Nuit à l’hôtel Villa Tournon à San José

Vol Costa Rica – France (J12)

Retour en France avec un petit pincement au cœur mais en plus d’avoir été enchantés par cette destination, on a eu un avant-gout de notre prochaine visite de New York grâce au transit sur le vol retour. PURA VIDA!

Le Costa Rica reste la destination préférentielle pour tous ceux qui souhaitent voir une faune et une flore exceptionnelle.

Pour aller plus loin