Carnet de voyage à Rome en 4 jours

Vous ne savez pas quoi visiter à Rome et comment organisez vos journées? Lisez ce carnet de voyage qui nous emmène dans la ville éternelle, Rome, pendant 4 jours complets de visites. Une véritable machine à remonter le temps! Tous les monuments incontournables sont détaillés ainsi que notre journée au Vatican.

Arrivée à Rome (J1)

colisée Rome coucher soleil
Le Colisée de Rome, incontournable lors d’un séjour

Profitant d’une promotion d’air France pour Rome (aéroport Fiumicino), nous avons planifié toutes nos visites jour par jour afin d’en voir le maximum et surtout les incontournables.

Le vol pour Rome a duré environ 1h30 depuis Lyon. En arrivant à l’aéroport Fiumicino nous avons pris le train Léonardo Express (durée 30 min) pour arriver au centre ville de Rome et sa gare Termini. De l’aéroport Fiumicino, ce train part toutes les 6 ou 36 minutes de l’heure et le temps de transport jusqu’à Termini est de 30 minutes environ.

On en profite pour acheter la carte Roma Pass à l’aéroport qui est vraiment intéressante pour visiter Rome, je vous la recommande :

La Roma Pass est composée de 2 cartes. Pour en savoir plus cliquez sur mon article détaillant la “Roma Pass

  • Une carte pour 3 jours de transport illimité et gratuit à partir du moment où on l’oblitère.
  • Une carte qui permet d’avoir les 2 premiers sites gratuits puis des entrées à tarifs réduits dans les musées. Dans le coffret, il y a aussi une carte de Rome et un guide pour les réductions
Roma Pass
Oui, la Roma Pass est à prendre pour une visite de Rome

On récupère notre hôtel à Rome avant de commencer les visites. Mon conseil pour trouver un bon hébergement à Rome c’est de choisir un hôtel proche d’une station de métro pour rejoindre assez rapidement les centres d’intérêts de Rome. Voici 3 bons plans logement à Rome :

Depuis la gare de Termini, nous marchons jusqu’à la Place de la République.

fontaine aux Naïades Rome
La belle fontaine aux Naïades

Elle a été construite à le fin du XIX ème siècle, à l’emplacement des Thermes de Dioclétien. Au centre de la place, la fontaine aux Naïades. La fontaine se compose de quatre femmes jouant avec des animaux marins, avec au milieu la sculpture d’un homme victorieux qui s’impose sur les forces de la Nature. Elle a été inaugurée en 1901, un an après sa construction, car d’abord jugée trop provocante!

A partir de la place de la République, on prend le métro pour se rendre au Colisée. En sortant de la station, on tombe nez à nez avec ce grand monument, mais sa visite sera pour plus tard.

Colisée de rome
Des centurions déguisés devant le Colisée de Rome

Les Forums de César, Nerva et d’Auguste ainsi que la colonne Trajane. La colonne, construite entre 107 et 113 ap. J.C, s’élève à une hauteur de 39,83 m et raconte en images les guerres dont l’empereur Trajan sortit vainqueur.

Cesar Nerva Auguste à Rome
Les forums de César, Nerva et d’Auguste

On arrive au monument de Victor Emmanuel II qui fait dos au Capitole. À l’intérieur du bâtiment se trouve le musée sur la réunification de l’Italie. Au-dessus du bâtiment, de chaque côté, deux statues de la déesse Victoria conduisent un quadrige.

Victor Emmanuel II Rome
Le grand monument Victor Emmanuel II de Rome

Au-dessous brûle la flamme éternelle, sur la tombe du soldat inconnu.

Nous prenons la via del teatro Marcello pour visiter l’église Santa Maria in Aracoeli. L’accès se fait par un escalier de 124 marches de marbre, offert en ex-voto à la vierge, pour la remercier d’avoir épargné la ville de la peste de 1346.

Plus loin, nous empruntons un large escalier: la cordonata qui nous emmène sur la place du Capitole. Michel-Ange en a dessiné les plans en 1536 à la demande du Pape Paul III, qui souhaitait une place digne de la ville et pouvant accueillir les grands de l’époque.

La place du Capitole est entourée de 3 bâtiments: le Palais Neuf, le Palais du Sénat et le Palais des Conservateurs avec en son centre une statue de Marc Aurel.

place du capitole Rome
Juste derrière le monument Victor Emmanuel II, on trouve la place du Capitole

Le Palais Neuf et le Palais des Conservateurs abritent des musées. Celui du Palais Neuf est le plus ancien musée public du monde avec de superbes collections de statues antiques comme la célèbre louve de Romulus et Rémus.

En faisant le tour du Capitole par la via del Tiempio di Giove (qui fait le tour de la colline), on peut apercevoir le Forum Romain.

Site archéologique romain
Le forum Romain

Par la suite, nous nous dirigeons vers la place de Venise et son palais avant d’atteindre l’Église del Gésu. L’église du Gésu est la principale église jésuite de Rome.

Palais Venise à Rome
Le palais de Venise sur la place du même nom

Un peu plus loin, nous arrivons au Panthéon: Le Panthéon un édifice religieux antique construit par Auguste au Ier siècle avant JC, puis reconstruit par Hadrien (début du II ème siècle). À l’origine, le Panthéon était un temple dédié à toutes les divinités de la religion antique. Il fût converti en église chrétienne au VII ème siècle. La fontaine du Panthéon est embellie par l’un des 16 obélisques égyptiens présents à Rome.

Panthéon de Rome
La place du panthéon de Rome

De la place du Panthéon nous allons sur la place de la Minerve où se trouve un obélisque qui a pour socle un éléphant. L’obélisque du VIe siècle avant J-C fut trouvé dans le jardin du couvent voisin en 1665, il provient d’un sanctuaire de la déesse Isis, c’est pourquoi on suppose qu’un tel sanctuaire occupait les lieux. L’éléphant fut réalisé en 1667. L’inscription portée sur le socle évoque les vertus de la doctrine chrétienne. A l’emplacement de l’ancien temple de Minerve, s’élève la très belle église de Santa Maria Sopra Minerva.

Obelisque Rome place
L’obélisque de la place de la Minerve

Nous marchons ensuite sur la via del Pié de Marmo où se trouve un pied de marbre (fragment d’une statue colossale) pour passer à côté du Palais Doria et du Collège Romain.

Ensuite nous visitons l’Église San Ignacio et ses maquettes en bois d’églises du monde entier. A l’époque impériale on trouvait le temple d’Isis et son quartier égyptien. L’église Saint Ignace sera érigée en tant qu’église du Collège Romain voulu par saint Ignace et fondé en 1551 comme “École gratuite de grammaire, d’humanité et de doctrine chrétienne.

Maquette en bois église
Les maquettes en bois dans l’église San Ignacio

Par la suite, nous découvrons le temple d’Hadrien. Le temple a été érigé en l’honneur de l’empereur Hadrien, divinisé après sa mort, par son successeur Antonin le Pieux, en 145. Il est aujourd’hui le siège de la Bourse de Rome.

Temple Hadrien Rome
Le temple d’Hadrien transformé en siège de la bourse

A quelques pas du temple se trouve la Place de la Colonne. Sur la Piazza Colonna se situe le Palazzo Chigi, la résidence du premier ministre. Au centre de cette place, la colonne de Marc-Aurèle. Elle fut érigée en 180 sur le modèle de celle de Trajan pour commémorer les campagnes militaires de l’empereur.

Le palais Montecitorio (parlement italien) et son obélisque. L’obélisque du Montecitorio est un obélisque égyptien de Psammétique II, provenant d’Héliopolis et transporté à Rome sous Auguste.

Nous arrivons enfin à la célèbre fontaine de Trévi. Commandée à Nicolas Salvi en 1732 par le pape Clément XII pour remplacer le modeste bassin installé à cet endroit par Nicolas V, la fontaine de Trevi fut achevée en 1762 par Niccolo Pannini. Adossée au palazzo Poli, cette œuvre monumentale en forme d’arc de triomphe, écrase la minuscule place sur laquelle elle se trouve. La tradition de la fontaine de Trévi est de jeter une pièce pour un jour revenir à Rome… 1,5 Millions € sont ainsi recueillis chaque année!

Fontaine de Trévi le soir
La fontaine de Trévi, la nuit il y a moins de monde

Pour finir, nous passons voir la fontaine du Triton à Barberini. Elle est l’œuvre du jeune Bernini, construite de 1642 à 1643, pour le Pape Urbain VIII. Au centre d’un bassin, quatre dauphins portent une vasque en forme de coquillage.

fontaine du Triton à Barberini
La fontaine du Triton

Avec leur queue, ils soulèvent le blason de la famille Barberini. Sur cette vasque, un Triton, être mythologique mi-homme mi-poisson, crache de l’eau en soufflant dans une conque.

Fin de cette première journée avec un resto italien dont nous avons gouté un excellent Tiramisu dont voici la recette.

Visite de la Rome Antique (J2)

Nous prenons le métro jusqu’à la station Colisée, pour être à 8h20 devant l’entrée du Palatin, juste à côté du Colisée.

Entrée du forum palatin à Rome avec la Roma Pass.

Si vous n’avez pas de Roma Pass, pensez à réserver vos billets coupe file sur ce lien.

Dans un premier temps nous visitons le Palatin: La légende veut que Rome ait été fondée sur le Palatin. De récentes fouilles ont montré que des populations y habitaient déjà vers 1000 Av-JC. Selon la Mythologie Romaine, ce fut le lieu où Romulus et Rémus furent trouvés par la louve qui leur sauva la vie.

le Palatin Rome visite
La Palatin de Rome

Par la suite, nous visitons le forum pour découvrir: la Voie Sacrée, la Basilique Emilia , la Grande Curie Julienne, le Lapis Niger, la Curie, l’Arc de Septime Sévère, tribune des oratoires, les temples de la Concorde, de Vespasien et de Saturne, la Basilique Julia…

le forum romain
Suite de la visite avec le forum

Visite du Colisée. 30 personnes devant nous, 10 minutes d’attente. Nous utilisons la Roma Pass, ce site nous est donc offert.

  • Vous pouvez également réserver par internet le billet coupe file avec l’audio guide en français : Réservation en ligne

Le Colisée, à l’origine amphithéâtre Flavien, est un amphithéâtre elliptique situé dans le centre de la ville de Rome, le plus grand jamais construit dans l’Empire romain. Le nom de Colisée n’apparaît qu’au Moyen Age, en référence à la gigantesque statue de Néron de 35 mètres (appelé colosse) situé à coté de l’amphithéâtre.

Colisée Rome
L’intérieur du Colisée de Rome

Pouvant accueillir entre 50 000 et 75 000 spectateurs, le Colisée a été utilisé pour les combats de gladiateurs et autres spectacles publics. Il est resté en service pendant près de 500 ans, les derniers jeux se prolongeant jusqu’au VI ème siècle.

Ici des maquettes des sous-sols de l’arène qui était composée d’un plancher en bois recouvert de sable. En dessous de nombreuses galeries abritaient les ménageries et divers équipements nécessaires au bon fonctionnement du Colisée, ainsi que les cages qui gardaient les animaux sauvages destinés à sortir sur l’arène pendant les combats: c’étaient pour ainsi dire, les effets spéciaux de l’époque!

Nous arrivons sous un beau soleil à la Basilique Santa Maria Maggiore. La basilique Sainte-Marie-Majeure de Rome est l’une des quatre basiliques majeures. Elle est la propriété du Vatican. C’est le plus grand monument et la plus ancienne église romaine consacrée à la Sainte Vierge.

Basilique Sainte Marie Majeure
L’une des 4 basiliques majeures de Rome

La légende raconte que la nuit du 4 au 5 août 356, la Vierge apparut en rêve au pape Saint Libère, ainsi qu’à un riche romain nommé Jean. Elle demanda d’ériger un sanctuaire à un lieu déterminé. Au matin, constatant qu’il avait neigé en plein mois d’août, à l’endroit que la Vierge leur avait indiquée, le pape ordonna de construire la basilique Liberiana de “Santa Maria ad Nives” (Sainte-Marie-au-Neige) sur la surface enneigée en haut de la colline Esquilin.

Puis en marchant sur la Via Torino, nous passons devant le Théâtre de l’Opéra pour terminer sur la place de la République.

Nous refaisons marche arrière jusqu’à l’église Santa Maria Maggiore pour rejoindre la place Victor Emmanuel II et son jardin.

jardins à Rome
Les jardins de la place Victor Emmanuel

On peut encore voir au centre du jardin les restes d’une fontaine monumentale réalisée par Alessandro Severo. La fontaine servait de château d’eau, recueillait l’eau de deux aqueducs et la redistribuait à plusieurs zones de la ville par trois canaux de sortie.

Puis, nous prenons le métro direction San Giovanni. Après avoir passé la porte de San Giovanni nous visitons la basilique San Giovanni in Latero, la plus ancienne église au monde, fondée en 311 est aussi le siège de l’archevêché de Rome.

basilique San Giovanni in Latero
La plus ancienne basilique au monde, Saint Jean de Latran

Nous voulons voir la Santa Scala mais l’église n’ouvre qu’à 15h, donc ça sera pour une prochaine fois!

En sortant du baptistère, on passe devant l’obélisque de granit rose, rapporté Égypte pour être placé au Circus Maximus et transporté au Latran par Sixte Quint.

Arrivé sur la place de la Bocca de la Verita où nous apercevons le temple du forum Boarium. Le Forum Boarium (Marché aux bœufs) fut le premier forum romain, et servait principalement au commerce des animaux (bœufs…).

Bocca de la Verita Rome
La bouche de la Vérite ou Bocca della Verita

Nous visitons l’église de la Bouche de la Vérité avant de prendre le bus qui nous dépose au théâtre Marcello, près de la place de Venise.

La place fut décorée en 1715 par le Pape Clément XI qui y fit construire une fontaine baroque, œuvre de Carlo Bizzaccheri. Deux tritons avec les queues tressées soulèvent deux coquilles, symbole de la famille Albani.

Fontaine de Rome
Une fontaine de plus à Rome

Nous retournons à la Fontaine de Trévi par la Via del Corso.

Fontaine Trévi de jour
Visite de la fontaine de Trévi de jour

De Trévi, on se dirige vers la place d’Espagne: Elle doit son nom au fait qu’elle fut pendant longtemps considérée comme territoire espagnol. Ainsi lorsqu’on était sur cette place, on ne dépendait plus des lois de la ville mais de celles d’Espagne. La place fut également française.

Fontaine place d'espagne italie
La fontaine de la place d’Espagne de Rome

Sur la place se trouve la fontaine Barcaccia (en forme de barque comme son nom l’indique). Ainsi, l’église de la Trinité-des-Monts, en haut de grands escaliers, fut construite par ordre du roi de France Louis XIII. La décoration principale de cette place en forme d’œuf est sur le côté Nord-Est, cet escalier monumental à trois niveaux et dont les deux niveaux supérieurs sont séparés en deux arcs, souvent décorés de fleurs.

église de la Trinité des Monts Rome
Sur les hauteurs de la place d’Espagne on trouve l’église de la Trinité des Monts

Cette église, comme celle de l’ensemble consacrée à Saint-Louis des Français appartient aux “Pieux Établissements de la France et Lorette”. À ce titre, la gestion et l’entretien de cet édifice sont à la charge de l’État français.

Nous faisons une petite halte au célèbre Café Gréco. Les origines du plus vieux café de Rome remontent avec certitude à 1760, comme en attestent les écrits du peintre Prud’hon qui qualifiait déjà le Café Gréco de lieu de rencontre et de réunion. Au XIXe siècle, les peintres, sculpteurs, compositeurs et écrivains les plus connus d’Europe avaient pris l’habitude de se retrouver dans cet établissement.

Puis on rejoint la Place du Peuple. Le nom de la piazza del Popolo, souvent traduit en place du peuple ferait plutôt référence à un peuplier qui aurait poussé sur le mausolée de Néron. L’obélisque, au centre, date de l’époque de Ramsès II et a été rapporté d’Égypte par l’empereur Auguste pour orner le grand cirque Maximus.

Fontaine piazza del popolo
Fontaine de la place du peuple

Sur la place se trouve l’Église Sainte Marie du peuple. Selon la légende, une petite chapelle dédiée à la Vierge fut construite en 1099 près de la tombe de Néron pour éloigner le fantôme du terrible empereur. En réalité Sainte Marie du Peuple fut érigée aux frais du peuple romain pour remercier la Vierge de son aide lors de la libération du Saint Sépulcre.

Eglise Sainte Marie du peuple
Il y a des églises de partout à Rome

Nous repartons voir la fontaine du Triton pour passer vers la place des 4 fontaines. Le carrefour des Quatre Fontaines, ainsi appelé à cause des fontaines qui en décorent les quatre coins, marque le point le plus haut de la colline du Quirinal.

Enfin, nous passons devant le palais des Expositions: il fut réalisé par Pio Piacentini et inauguré en 1883 pour accueillir la Quadriennale d’Art de Rome. Il suscita tout de suite de fortes polémiques: Les caractéristiques de la distribution de l’espace, la monumentalité de l’entrée et surtout l’absence d’ouvertures sur les parois latérales ne furent pas appréciés. Les salles internes prennent la lumière des lucarnes du plafond.

Visite des thermes de Caracalla (J3)

A la Station Barberini, nous trouvons la fontaine aux abeilles. Elle est construite à partir des restes d’une ancienne fontaine de Bernini, un coquillage monumental, sur lequel viennent se poser des abeilles. L’une d’elle s’abreuve dans l’eau de la vasque.

Nous marchons jusqu’au palais Montecitorio en passant par la place de la colonne. Nous passons par la place della Rotonda devant le Panthéon et sa fontaine avant d’arriver sur la Place de Navone et ses 3 fontaines.

Fontaines place Navone
A Rome, il est possible de faire tout un circuit pour voir que des fontaines!

Construite à l’emplacement de l’ancien stade Romain de Domitien elle reprend la forme de la piste. La fontaine est consacrée à quatre fleuves, représentés par des statues, qui représentent les quatre continents : le Danube pour l’Europe, le Nil pour l’Afrique, le Rio de la Plata pour l’Amérique et le Gange pour l’Asie.

Place Navone et sa fontaine
Une des plus belles fontaines de Rome, celle de la place Navone

L’ensemble est surmonté par un obélisque, provenant du cirque de Maxence. Les hiéroglyphes racontent la prise du pouvoir de Domitien. Au sommet est gravée une colombe tenant un rameau d’olivier, élément faisant partie des armoiries d’Innocent X.Nous ne verrons pas Saint Louis des Français caché par une façade en pleine rénovation. Elle fut consacrée l’année de son achèvement comme l’église nationale des Français à Rome. Elle est dédiée à la Vierge Marie, à Saint Denys l’Aréopagite et à saint Louis roi de France.

Décidément, pas de chance l’Église Santa Andrea Della Valle est elle aussi en rénovation de façade, cependant nous pouvons quand même visiter l’intérieur. Elle abrite une copie de la Pietà de Michel-Ange, réalisée en 1616 par Gregorio De Rossi, et la tombe de Giovanni Della Casa, auteur du Galatée.

Petite balade sur le marché du Campo del Fiori. Elle était abandonnée et envahie par fleurs et plantes au XV siècle. On dit aussi qu’elle devrait son nom à Flora, l’amante de Pompée, général rival de César ayant son théâtre tout près.

Marché Campo del Fiori
Un marché à voir à Rome, le Campo del Fiori

Après avoir été pavée en 1456, elle devient lieu de passage, à côté de nombreux palais. Aujourd’hui son marché, ses boutiques et ses bars en font un charmant endroit un peu à l’écart des autres lieux touristiques de Rome.

Nous continuons notre marche pour voir le palais Spada. Le Palais qui, depuis 1927 est le siège du Conseil d’État, accueille une des plus importantes collections d’art du XVII° siècle.

Nous rejoignons la Piazza della Trinita del pelllegrini et son église avant de traverser le Tibre par le pont Sisto. Nous arrivons sur l’autre rive où se trouve la place Trilussa.

Nous visitons ce quartier en passant par l’Église Santa Maria in Trastevere. Cette église est probablement la plus ancienne de Rome. En effet, l’église Sainte Marie du Trastevere, a été fondée au III ème siècle par le Pape Calixte III à l’emplacement d’un miracle signalé en 38 avant Jésus Christ : une source d’huile aurait jailli à cet endroit, annonçant l’arrivée du Christianisme se déversant sur le monde. Cette église est aussi la première dédiée à la Vierge.

vieille église Rome
L’une des plus vielles églises de Rome, Église Santa Maria in Trastevere

Arrivés sur la place Béli et sa statue, nous traversons le Tibre en passant sur l‘île Tibérine. C’est un quartier charmant de Rome, plutôt bien situé et à proximité des centres d’intérêts.

Ile Tibérine à Rome
Le pont pour traverser sur l’ile Tibérine

Nous reprenons le bus direction les thermes de Caracalla. Les thermes romains étaient des établissements de bains publics chauds et froids de la Rome Antique. Inaugurés sous l’empereur romain Caracalla (212-217) en 216 ap. J.-C, les thermes de Caracalla (ou Thermae Antoninianae) sont les plus grands et les plus luxueux complexes thermaux réalisés jusqu’alors, même s’ils seront dépassés par la suite.

thermes de Caracalla Rome
Visite des thermes impressionnants par leur taille, Caracalla

En plus des équipements concernant directement les bains, ce complexe proposait des activités variées (bains publics et privés, nage, massage, exercices de gymnastique, etc), ce qui explique sa taille gigantesque.

Une superficie de plus de 10 ha, de la place pour 1600 baigneurs, 64 citernes de 80 000 litres chacune, ce sont quelques unes des caractéristiques remarquables des Thermes de Caracalla. C’est aujourd’hui l’édifice thermal le mieux conservé de l’époque impériale.

Après la visite des thermes de Caracalla, nous repassons au Colisée pour voir le Domus Aurea et son jardin. La Domus aurea ou Maison dorée est un immense palais impérial de la Rome antique construit par Néron, qui couvrait une partie importante de Rome intra muros. Elle comportait plusieurs bâtiments distincts, de vastes jardins, un lac artificiel. Après la mort de Néron, l’espace occupé fut rendu aux Romains : le lac devint par exemple le Colisée.

Domus Aurea Rome Visite
Neron a fait construire un immense palais impérial, le Domus Aurea

Puis  l’université et Saint Pierre aux liens. L’église Saint-Pierre-aux-Liens, sans doute édifiée sur un sanctuaire plus ancien, sera construite par l’impératrice Eudoxia (432-440) et consacrée par le pape Jules III. L’église renferme les deux chaînes qui, selon la légende, lièrent saint Pierre, l’une à Jérusalem, l’autre à Rome. Une soudure miraculeuse aurait réuni les deux reliques.

Eglise Saint Pierre aux liens
La basilique Saint Pierre aux liens de Rome

Direction Palais du Quirinal et les statues Pollux et Castor. Le Palais est la résidence officielle du président de la République italienne et l’un des symboles de l’État italien. Devant le palais est érigée une fontaine, dominée par les statues de Castor et Pollux, fils jumeaux de Jupiter, statues provenant des Thermes de Constantin, et surmontée d’un obélisque.

les statues Pollux et Castor.
Les statues de Pollux et Castor devant le palais du Quirinal

A côté, le jardin du gardien du Quirinal.

Quirinal jardin Rome
Visite du jardin du gardien du Quirinal

Le Mausolée d’Auguste est fermé aux visiteurs. En face, l’Église San Rocco et les deux statues. Puis, visite de la Basilique Ambragio i Carlo avant de retourner voir la Scala Santa.

Visite du Vatican (J4)

A 8h40, nous faisons la queue pour les musées du Vatican qui ouvrent à 9h. Ceux qui ont réservé sur internet peuvent passer devant tout le monde. Nous aurons attendu moins de 30 minutes pour y entrer. Pour éviter cette perte de temps, je vous recommande l’achat des billets coupe files :

Les musées du Vatican sont regroupés en plusieurs catégories:

– la chapelle Sixtine: Conseil, commencez par la visite de la chapelle Sixtine si vous arrivez à l’ouverture, car il n’y a pas trop monde.

peinture plafond chapelle sixtine
Le magnifique plafond de la Chapelle Sixtine de Rome

– Le musée grégorien égyptien: fondé par le pape Grégoire XVI en 1839, il rassemble des sculptures et pièces de l’ancienne Égypte dont certaines proviennent de Rome et de la villa Adriana. L’intérêt des Papes pour l’Égypte est lié au rôle fondamental attribué à ce pays par les Saintes Écritures dans l’Histoire du Salut

– le musée grégorien étrusque (fermé lors de notre visite): Fondé par le Pape Grégoire XVI en 1837 , ce musée comprend des pièces datées du IXe au Ier siècle avant Jésus-Christ, de l’âge du fer jusqu’à l’absorption progressive et définitive des cités étrusques dans l’État romain. Céramiques, bronzes, argent et ors racontent les mille ans d’histoire du peuple étrusque, témoignant d’un art florissant et d’une civilisation artistique toute particulière. Le musée comprend également une grande collection de vases grecs retrouvés dans les nécropoles étrusques, ainsi que des vases italiotes.

la chambre de Raphaël: Cette chambre est divisée en quatre chambres: Les quatre chambres dites de Raphaël faisaient partie de l’appartement situé au deuxième étage du Palais Pontifical. Le pape Jules II della Rovere (pape de 1503 à 1513) en avait fait sa résidence de même que ses successeurs. La décoration picturale fut réalisée par Raphaël et ses élèves entre 1508 et 1524

Vatican musée Raphael
Visite du musée du Vatican

la pinacothèque: Elle est divisée en plusieurs salles, chacune regroupant des œuvres classées par siècles.

le musée missionnaire ethnologique: ce musée regroupe des œuvres du monde, classés par continent.

Ensuite, nous avons visité le reste du musée en passant par la cour de la Pigne. La Cour de la Pigne doit son nom à une immense pomme de pin en bronze, d’environ 4 mètres de haut, placée dans la niche du Palais du Belvédère. À l’époque classique, elle se trouvait à Rome près du Panthéon, dans ce qui est devenu le quartier de la Pigne; au Moyen Âge, elle fut probablement transportée dans l’ambulacre de l’ancienne basilique Saint-Pierre, avant d’être placée ici en 1608.

La Cour de la Pigne Vatican
Dans les jardins du Vatican, une grosse boule dorée

De part et d’autre, on remarquera deux paons de bronze, copies d’originaux du IIe siècle apr. J.C, conservés dans le Braccio Nuovo. Au centre du vaste espace ouvert, on admirera deux sphères concentriques du sculpteur Arnaldo Pomodoro.

Ensuite, direction la place Saint Pierre. Après la cathédrale de Séville lors de notre visite de l’Andalousie et la Sagrada Familia lors de notre visite de Barcelone, on découvre encore un monument incontournable de la religion catholique.

Basilique Saint Pierre Rome
L’immense place Saint Pierre à Rome

De retour à la place St Pierre, nous décidons de monter au sommet, en passant par l’ascenseur. Attention, même si on prend l’ascenseur, il reste toujours une centaine de marches à gravir… De là-haut, une superbe vue panoramique de Rome s’offre à nous...Une fois redescendu, nous visitons l’intérieure de la basilique saint Pierre, puis les tombes des derniers papes. Possibilité de visiter la nécropole sous la basilique par réservation au préalable.

Vue sur Rome
Une vue imprenable sur la place Saint Pierre depuis la coupole de la basilique

Pour finir, le château Saint Ange. Nous avons voulu visiter la villa Borghese et ses jardins, mais avec la pluie, on a préféré plutôt faire quelques magasins et galeries pour être au sec!

Castello San Angelo Rome
Le château Saint-Ange, monument romain, non loin du Vatican

Pour aller plus loin