Origine et recette galette des rois

Galette des rois

A l’occasion de l’épiphanie, voici la recette traditionnelle de la galette des rois. N’oubliez pas les fèves! Et retrouvez en fin de page, les origines de cette tradition…

Ingrédients pour une galette

  • 500g de pâte feuilletée ou 2 rouleaux de pâte pré-étalée
  • 1 œuf battu pour la finition
  • Crème aux amandes :
  • 125g d’amandes en poudre (ou d’amandes entières hachée finement)
  • 125g de beurre
  • 125g de sucre
  • 1 sachet de sucre vanillé ou extrait de vanille
  • 2 œufs
  • 1 cuillère à café de maïzena
  • 1 cuillère à soupe de rhum Négrita
  • 1 fève!

Préparation de la recette

Écrasez le beurre dans un saladier, avec le sucre, les amandes en poudre et la maïzena à l’aide d’une fourchette. Bien homogénéiser. Ajouter les œufs entiers. Bien mélanger. Ajoutez le rhum et la vanille.

Saupoudrez le plan de travail de farine. Étaler la pâte au rouleau à pâtisserie et formez deux disques de 2 à 3 mm d’épaisseur pour le fond et le dessus de la galette. Sur la plaque à pâtisserie du four, déposez un premier disque de pâte sur un papier sulfurisé.

Déposez la crème aux amandes au milieu avec la fève.

Recouvrir d’un second disque. Humectez le bout de vos doigts avec un peu d’eau et roulez les bords de la galette vers l’intérieur pour former un petit ourlet. Bien insister sur la soudure pour éviter toute fuite durant la cuisson.

Faire des petites entailles à la pointe du couteau pour favoriser la levée de la pâte pendant la cuisson. Tracer des petits dessins sur le dessus et faire un petit trou de 5 mm au centre de la galette pour éviter qu’elle ne gonfle trop.

Badigeonnez toute la galette avec l’œuf battu pour que celle-ci soit dorée.

Placez la galette environ 10 min au frigo pour une meilleure tenue durant la cuisson.

Enfournez 25 minutes à 200°C

Pour déguster d’autres desserts

Origines de la galette des rois

La galette des rois est une ancienne tradition de l’époque des Romains. Donc aucune connotation religieuse contrairement à ce que l’on pense. Sur une journée, il était coutume de désigner un esclave comme « roi d’un jour ». C’était l’inversion des rôles et cette tradition porte le nom de « Saturnales » et avait lieu entre la fin du mois de Décembre et début Janvier. A cette période, on utilisait déjà les fèves qui étaient cachées dans un gâteau et le plus jeune convive devait tirer au sort les parts.

Au fil des siècles la tradition a continué et très peu évolué. Au Moyen Age, on désignait un enfant pauvre comme roi du jour et des nouveaux habits lui étaient confectionnés. Une somme d’argent récoltée auprès des nobles de la ville lui était également donnée à la fin de la journée.

A la révolution française, la tradition faillit se perdre mais les sans culottes on renommé la galette des rois en “galette de l’égalité” et elle fut servie à toutes les tables de France.

De nos jours, la galette reste le gâteau le plus vendu en pâtisserie boulangerie sur l’année, alors qu’on en trouve seulement en janvier février. Il est d’ailleurs coutumes dans plusieurs régions que le roi du jour doit repayer une galette la semaine d’après. De quoi entretenir les kilos et les statistiques !

A savoir qu’à l’Élysée, une galette géante (40 fois plus grande) est servie à tous les invités mais aucune fève n’est cachée.