• Menu
  • Menu
Salinas Grandes en Argentine

10 conseils pour un voyage réussi en Argentine du nord

L’Argentine, fabuleuse destination pour les routards, nécessite beaucoup de préparation afin de profiter pleinement de son voyage. Ce fut notre cas pour un séjour de plusieurs semaines dans le NOA (Nord Ouest Argentin). Plus d’un an avant la date fatidique du départ, on épluchait les guides de voyages et les comparateurs de vols pour avoir un séjour 100% personnalisé. Beaucoup de questions peuvent se poser dans l’élaboration de son planning de visites, en voici quelques réponses avec nos 10 conseils pour l’Argentine :

Limitez votre séjour à une zone géographique

L’Argentine, grande comme 5 fois la France, n’est pas une destination de farniente. On pense toujours au premier abord de pouvoir visiter le pays complet avec seulement 1 mois sur place. On déchante vite quand on additionne les kilomètres séparant les chutes d’Iguazu du Perito Moreno en Patagonie.

Le Perito Moreno en Patagonie

A moins d’avoir un très gros budget et pouvoir opter pour des vols intérieurs, je conseille fortement de se limiter à une zone géographique pour des séjours inférieurs à 2 mois. En général, il faut un bon mois pour voir l’essentiel du NOA et une durée équivalente pour le sud Argentin.

“A vouloir tout faire, on ne voit rien et on ne profite pas!”

Voyager en bus et de préférence de nuit

En Argentine, les distances entre les villes et les régions sont énormes. La location de voiture inter région étant à proscrire, il vaut mieux prendre les bus du pays. Ce sont des bus très confortables avec beaucoup de places, et dont les sièges peuvent s’incliner complètement pour dormir (version “cama”). Ainsi pour de longs trajets (Buenos Aires – Iguazu = 18H) il vaut mieux rouler de nuit, on économise ainsi une nuit d’hôteltout en gagnant une journée de visite.

La compagnie Via Bariloche en Argentine

Réservez vos logements à Iguazu

Certaines zones en Argentine sont très touristiques. C’est le cas d’Iguazu où dès que les vacances se profilent, les hôtels sont pris d’assaut par les Argentins et les touristes étrangers. Réservez à l’avance son logement, vous fera gagner du temps sur place et lors de votre arrivée vous pourrez filer directement aux chutes.

Incontournable en Argentine, les chutes d’Iguazu

Mangez local et goutez au maté

Un voyage n’est pas que visuel, il est aussi gustatif avec la découverte des mets locaux. Et en Argentine, il y a de quoi faire avec cette délicieuse viande mondialement connue. Goutez aux plats du pays, vous fera déjà voyager. On découvre ainsi le maté et ses bienfaits tout comme le dulche de leche (attention aux kilos…).

Le maté à boire en infusion pour éviter la fatigue

Louez un véhicule à Salta

Autant la location de voiture est compliquée pour sortir de certaines régions d’Argentine autant je vous la conseille fortement pour la région de Salta. Cette ville sera votre point de départ et d’arrivée donc pas de frais de drop off exorbitant. De plus, certaines zones sont non desservies par les bus locaux (exemple entre Cachi et Angastaco), donc on est vite contraint d’opter pour ce mode de transport. On découvre les pistes de terre et de sable qui limitent la vitesse des véhicules mais vous permettront de profiter pleinement des paysages offerts.

Piste en terre dans la région de Salta

Préparez-vous pour éviter le soroche

La cordillère des Andes offrent des paysages surréalistes en Argentine comme ceux de Tolar Grande avec des volcans et des chaines montagneuses de plus de 4000 mètres. Autant vous dire que l’acclimatation à l’altitude est primordiale. Ainsi, prenez le temps de monter pallier par pallier avec au moins une nuit à Salta (1200mètres). Vous pouvez également prendre de l’homéopathie (COCA9ch) pour éviter les méfaits du MAM (Mal Aigu des montagnes). Sinon faites comme nous en mastiquant des feuilles de coca (autorisé en Argentine), cela évite les maux de tête (Soroche).

Le passage d’Alto Chorrillo et ses 4560 mètres d’altitude

Réserver vos avions au plut tôt

Ce conseil valable pour beaucoup de destinations, l’est encore plus pour l’Argentine. Destination prisée des voyageurs européens, les vols se remplissent très vite. De plus, peu de compagnies proposent des prix intéressants en direction de Buenos Aires. Seul bémol à ce conseil pour les vols internes, il vaut mieux réserver sur place quelques jours avant. Les prix pratiqués sont nettement plus intéressants sur place.

Ne sous estimez pas les distances

Comme dans beaucoup de pays d’Amérique du sud, les distances entre les villes, ne se calculent pas en kilomètres mais en durée de trajet. Les routes étant souvent des pistes de sable, on perd vite du temps sur des trajets. De plus, le passage de certains ruisseaux nécessite de rouler au pas et également d’étudier la configuration des lieux pour les franchir.

La célèbre Ruta 40 qui traverse le pays du nord au sud

Renseignez de l’état des routes avant de prendre la voiture

Ce conseil rejoint un peu le précédent sur l’état des routes. En fonction de la période de votre séjour (de novembre à mars = saison des pluies), on peut se retrouver avec des journées de pluie qui viennent compliquer la circulation des véhicules. Dans la région de Salta, beaucoup de rivières débordent les jours de pluies et bloquent le passage des voitures. Il est donc utile de se renseigner de l’état des routes auprès des habitants lorsqu’il a plu les jours précédents votre excursion.

Passage de rivières à Salta

Le meilleur des conseils

Le principal conseil que nous pouvons vous donner sur cette destination est d’y aller sans attendre tant les paysages offerts sont grandioses et les gens accueillants. De plus, certains lieux d’intérêts risquent de disparaitre (Perito Moreno) ou de se voir modifiés (Iguazu) par les changements climatiques actuels.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7 comments