• visiter
  • lieux à voir
  • infos budget
  • infos transports

CRETE Lieux à voir

Héraklion (Iraklio)

Bruyante, envahie de voitures et truffée d’immeubles en béton, la capitale de la Crète est une vaste métropole moderne qui n’a pas le charme architectural de Rethymnon ou de La Canée mais reste une ville à voir :

Musée archéologique d’Iraklio : Fondé en 1937, il s’agit du plus grand musée de la Crête. Il expose notamment des pièces du palais de Knossos et d’autres sites archéologique.

Fort Venitien (Koules) : Cette forteresse fut construite au XVIème siècle pour protéger le port d’Héraklion contre la menace ottomane.

Arsenaux vénitiens : Les galères en bois étaient construites et réparées sous ces arcades.

Musée historique crétois : Ce musée retrace l’histoire de l’île en présentant de nombreuses collections : costumes d’époques, icônes, photos, peintures, documents historiques, artisanat traditionnel, sculptures et céramiques, monnaies, instruments de musique, armes.

La fontaine de Morosini : Elle a été construite en 1628 sur l’ordre du gouverneur Francesco Morosini. Au centre du bassin s’élève une colonne entourée de quatre lions. Les gueules des lions laissent s’écouler l’eau qui alimente la fontaine. Une colossale statue de Poséidon surmontait autrefois l’ensemble. Des sculptures représentant des des monstres marins et des divinités ornent les  façades des bassins.

Le marché

Musée d’art religieux : Se situe dans une église du XVème et présente de nombreuses icônes crétoises qui représentent des saints et martyrs

Musée d’histoire naturelle : Dans ce musée sont représentés les écosystèmes méditerranéens. Un  vivarium explique l’importance des petits animaux des régions méridionales, égéennes et orientales.  Il  accueille aussi une maquette en grandeur nature du Deinothirio (grand mammifère qui vivait il y a plus de 9 millions d’années en Crète) et présente une importante collection paléontologique (fossiles de Crète et des îles voisines)…

Musée de la bataille de Crète et de la résistance national : Ce petit musée présente des documents, des photos, des armes… de l’invasion allemande en 1941 et de la résistances des habitants de l’île jusqu’en 1945.

Les remparts vénitiens : Ces remparts constituent la plus grande fortification de Méditerranée. Sa construction a débuté dans la deuxième moitié du XVe siècle. Les murs de la forteresse d’une longueur de 7 km étaient composés de 7 bastions et de remparts. Les fossés ont été transformés en lieux de promenades, en espaces verts, en jardins, et d’activités de loisirs. La forteresse est bordée de sculptures et de bas reliefs qui représentent notamment le Lion de Saint Marc.

La Cathédrale Agios Minas : Cette cathédrale pouvant accueillir 8 000 personnes a été construite durant la période 1862-1895. Sa construction a été interrompue de 1866 à 1869 durant la révolte crétoise C’est une des plus grandes cathédrales de la Grèce.

Parc El Greco et ses vestiges de thermes romains. Ces thermes étaient utilisées jusqu’au début de l’époque chrétienne.

 

// ]]>

Cnossos (Knossós)

Cnossos est le principal site touristique de l’île.
De nombreux bus desservent Cnossos à partir d’Héraklion. Découverte en 1900, cette citée fut habitée d’après la légende par le roi Minos.  C’est Dédalle qui construisit sous le palais du souverain un labyrinthe qui abritait le Minotaure, mi-homme, mi taureau.

Réthymnon

En bord de mer, ville charmante avec sa grande forteresse, ses maisons vénitienne et ses mosquées turques

  • Forteresse vénitienne : à l’intérieure se trouve une ancienne cathédrale qui aujourd’hui est la mosquée Ibrahim Han
  • Musée d’histoire naturelle et d’art populaire : il regroupe des objets qui témoignent du mode de vie de l’époque : tissages aux vives couleurs, des bijoux, des terres cuites….
  • Mosquée Nézantzes : Cette mosquée du XVIIème surplombe la ville. Elle était autrefois une église catholique transformée par les turcs en mosquée : pour cela ils ont remplacé la coupole de l’église par un minaret. Actuellement, elle abrite une école de musique.
  • Musée archéologique : Intégré dans les fortifications ottomanes, en face de la fortezza, ce musée expose des pièces de sites néolithiques, minoens et romains.
  • Fontaine Rimóndi : Cette fontaine fut construite en 1626 à l’emplacement d’une source.
  • Loggia vénitienne : Expose et vend des reproductions d’œuvres d’art antiques.
  • Jardins
  • Port intérieur
  • Porte vénitienne
  • Plage

La Canée (Khaniá)

Ancienne capitale de la Crète, La Canée est sans conteste la cité la plus évocatrice de Crète.
Une forte tradition artisanale fait de la cité un endroit idéal pour les achats.

Fort Firkás et le musée de la marine : Le musée, installé dans le fort vénitien, retrace la bataille de la crête et expose des maquettes de bateaux

Musée archéologique : Ce musée présente de belles mosaïques, des céramiques minoennes, des sculptures hellénistiques et classiques.

Marché : ce marché date du XIXème siècle Il est couvert et en forme de croix.

Maison crétoise : Présente l’artisanat crétois, notamment les métiers à tisser, tapis, rouets, broderies…

Mosquée des Janissaires : C’est le plus ancien monument ottoman de l’île. Cette mosquée fut érigée par les turcs en 1645.

Musée byzantin : Ce musée expose 1000ans d’histoire byzantine en présentant statues, monnaies, bijoux, icônes, mosaïques…

Synagogue Etz Hayyim : Cette synagogue était fréquentée par les juifs de Chania avant d’être exportée à partir de l’occupation allemande dans les camps d’exterminations. Une plaque porte le nom des 376 déportés dont le bateau fut coulé malencontreusement par un sous marin britannique.

Bastion Scvhiavo et muraille vénitienne : Ils furent érigés au milieu du XVème siècle.

Phare : Jolie point de vue pour admirer le front de mer, l’entrée du port et la ville.

Oasis Beach (Kalamaki) : une des plus belles plages de la Cannée (sable et galets)

 

// ]]>

Phalassarna

La plus belle plage de l’Ouest de la Crète

Elafonissi

Elafonissi doit son succès à sa plage de sable, l’une des plus belles de Crète.

Paléochora

De son ancien nom Kastel Selinou, cette forteresse fut érigée en 1279 pour protéger la côte des pirates. Elle fut détruite en 1539 par Barberousse.

L’île de Gavdos
L’île Élafonissi

Gorges de Samaria

La randonnée des gorges de Samaria est incontournable en Crète.
Longues de 16 km, ces gorges splendides comptent parmi les plus longues d’Europe.
Un départ matinal (avant 8h) permet d’éviter la trop grande affluence. Toutefois, en juillet-août, même le premier bus venant de La Canée peut être bondé.

Plusieurs agences de voyages organisent des excursions. Vous pouvez aussi le faire sans guide mais dans ce cas, prévenez le guide forestier de Xylóskalo

Valée d’Amari et mont Ida

Anciens villages, grottes légendaires et montagnes désertes. Amari est le point de départ pour explorer à pied la vallée et les montagnes. A voir dans les environs :

  • Mont Ida (Psiloreítis)
  • Grotte de l’Ida
  • Village d’Amári
  • Grotte de Kamáres
  • Khromonastíri
  • Mémorial pour la paix
  • Thrónos
  • Moní Asomáton
  • Agios Ioánnis Theológos
  • Fourfourás

Phaistos

Principal palais minoen de l’île avec son labyrinthe de murs, d’escaliers, de cours. Il est perché sur une colline où il domine la mer de Libye et la plaine de Messará. Les ruines qui subsistent actuellement sont des vestiges du second palais qui fut édifié vers 1600 av JC et qui fut détruit vers 1450 av JC par un raz de marée.

Gortyne

Site archéologique moins fréquenté postérieurs aux palais minoens: fortifications, acropole, reste d’une basilique, vestiges du temple d’Athéna et d’Apollon…

Mallia

Village de Sissi et la grotte de Milatos.
Le palais de Mallia : Un des quatre sites archéologique les plus importants de la civilisation Minoenne

Plateau de Lassithi

La vue sur ce plateau, situé à 900 m d’altitude et entouré de montagnes, est à couper le souffle. Les milliers d’éoliennes qui servaient jadis à l’irrigation des cultures ne sont pratiquement plus en activité, car elles sont remplacées par des pompes à moteur. Un grand nombre de touristes viennent ici pour une visite d’une journée. Pourtant, il est préférable d’y passer la nuit pour profiter de la quiétude du lieu.
Des bus font la navette entre Héraklion et Lassithi (2h).

Dans cette région en manquez pas :

  • Spinalonga : Sur cette île, une forteresse fut érigée en 1579 par les vénitiens, faisant face à la baie de Mirabello. Grâce à sa puissance maritime, Venise réussit à conserver Spinalonga avant de la céder aux turcs en 1715. Elle servit de léproserie dans les 50.
  • Kastelli  et les ruines de Polyrrinia, le monastère de Gonia et l’église de la Rotonda
  • Agios Nikolaos : Cette ville pleine de charme à l’est de la Crète regorge de plages de sables fins ou à galets. On y trouve également le lac Voulismeni bordé de cafés et restaurants.
  • Gournia : Charmante citée minoenne découverte en 1901 avec  son dédale de maison minuscules et de ruelles.
  • Iérapétra et l’excursion sur l’ile de Chrissi (plages de sable blanc)

Zakros et Kato Zakros

Zakros est le point de départ de la randonnée dans les gorges de Zakros, ou vallée des Morts.
Des bus relient Zakros à Sitia (à 150 km d’Héraklion). De juin à août, ils continuent jusqu’à Kato Zakros.

Sitia

Ville située à 80 km d’Agios Nikoloas, elle se remarque par son port et sa forteresse La Kazarma

On trouve également à 28 km de cette ville la palmeraie de Vai.

Pour se baigner

Georgioupoli, Liménas Chersonisou, Plakias, Matala, Agia Galini, Makrygialos, Palaiochora, Bali, Siteia

 

// ]]>