• visiter
  • lieux à voir
  • infos budget
  • infos transports

VENISE

Et bien nous y voilà… Après 2 ans de préparation pour notre D-Day et un WE riche en émotion, nous partons en « jeunes mariés » pour un petit séjour RELAX ! Et quoi de mieux que la ville des amoureux par excellence : Venise !

Venise est une ville avec un passé très riche. Établie vers 528, elle a été la capitale de la République de Venise pendant plus de 1100 ans! Ce petit ensemble d’îlots était à l’époque du moyen âge une grande puissance maritime et une des grandes places commerciales de l’Europe (notamment pour la soie, les épices et les céréales). La ville est découpée en 6 quartiers historiques : Cannaregio, San Marco, Castello, Dorsoduro, San paolo et Santa Croce.

Ces quartiers sont traversés par le Grand Canal, ce qui donne cette particularité à Venise d’être parcourue par 177 canaux et 455 ponts! A vos chaussures!

Jour 1: Venise, la Sérinissime…

Voilà pour la petite introduction d’histoire ! Après avoir déposés les enfants à l’école, direction l’aéroport où nous embarquons pour un vol d’un peu plus d’1h. De l’aéroport de Venise, nous nous rendons au guichet pour acheter 2 billets pour une ligne directe qui rejoint l’aéroport à la gare ferroviaire de Venise (Il y a aussi la possibilité de prendre une ligne classique mais la trajet est un peu plus long). Au même guichet de nous avons acheté 2 PASS Vaporetto (Achat sur ce site) pour 3 jours (Il existe différentes durées 1 , 2, 3, 4 jours…). Nous voilà prêts à rejoindre Venise !

Arrivés à Venise, nous rejoignons en premier lieu notre logement, sur une rive de Cannareggio. Le propriétaire nous explique qu’il a mit à disposition dans l’appartement des bottes en caoutchouc… que nous pouvons utiliser lorsque le canal déborde et recouvre les rues! Ça promet! Et effectivement, en sortant pour aller déjeuner, l’eau recouvrait les trottoirs! Bottes, sur-bottes ou pieds nus, toutes les techniques sont bonnes pour traverser les rues !

Après une pause repas au restaurant, notre activité pour cette journée a été une après-midi au SPA. Et oui, rien de tel que 3h de bien être pour se remettre de notre week-end de folie:)

Jour 2 : Journée de visites à Venise

Ce matin, promenade jusqu’à atteindre le quartier San Marc pour la première activité de la journée : une visite guidée dans le palais des Doges ! A chaque coin de rue, nous découvrons les merveilles de Venise. Tout comme notre visite à Rome, on à l’impression de se trouver vraiment dans un musée à ciel ouvert!

Arrivés au Palazzo Ducale (Palais des Doges) nous découvrons les prisons et notamment celle de Casanova.

Une visite guidée en français  très intéressante qui nous a fait découvrir un itinéraire non accessible en visite classique. On découvre un univers très glauque (en même temps à quoi peut-on s’attendre en visitant des prisons?!) Des cellules en pierre de 10m2 qui pouvaient accueillir jusqu’à 10 personnes pour le peuple, ou 1 cellule privatisée en bois pour ceux qui avait de quoi se payer un « luxe ».

Nous traversons le pont des soupirs pour rejoindre les salle du palais, C’est ici que les prisonniers voyaient Venise pour la dernière fois et laissaient disait t-on s’échapper un soupir de tristesse avant de rejoindre leur cellule :

Les pièces de vie des gardiens de prison, le tribunal, les salles de torture sont faite de bois.

La visite continue par la découverte des salles du palais, chargé en décoration d’or, de peinture…

Après avoir visités le palais des Doges, nous avons continué avec la basilique San Marco qui date du XIème siècle. Construite au début en brique, elle a été agrémenté au fil des siècles de styles tout aussi différents comme le gothique, la Renaissance, l’art byzantin… et nous sommes montés sur le toit pour avoir une vue panoramique de la place.

Vue sur notre droite, la grande horloge de la Tore dell’Orologio qui indique outres les heures, les phases de la lune, les saisons et la course du soleil en fonction des signes zodiacales. Les deux maures (car le bronze qui les constitue est foncé) de la tour frappent le maillets toutes les heures.

Vue sur notre gauche le palais des doges et le campanile. Le campanile du XVIème, il s’agit d’une reconstruction du campanile qui datait du IXème siècle.

En face, la place San Marc, une des plus célèbres au monde avec celle de la place Rouge de Moscou, tantôt envahie par les pigeons ou inondée par le canal.

Petite pause douceur au café Florian situé sous les arcades de la place San Marc. C’est LE café le plus célèbre et ancien de Venise puisqu’il date de 1720. L’intérieur du café est un petit chef d’œuvre en soit. Goethe, Rousseau, Dickens, Proust… fréquentèrent ce café littéraire. Par contre, côté consommation, les prix sont vraiment excessif : un chocolat chaud coûte pas moins de 10euros !

Ce monument ne vous rappelle rien ? Une célèbre bibliothèque y était abrité et un vieux monsieur tamponnait ses livres… Alors ? … Indiana Jones et la dernière croisade ! Mais il s’agit en faite de l’église San Barnaba qui a seulement servi de décor. Pas de bibliothèque à l’intérieur, on a vérifié ! Une vraie église qui propose une exposition des œuvres de Vinci comme ce qui est proposé à Milan ! Et une marque au sol pour la position de la plaque d’égout qui a servi à faire sortir Indy des sous terrains de la bibliothèque.

Direction la pointe du quai Fundamenta Zattere Ai Saloni : la punta della Dogana. D’ici, on a une vue sur l’église San Gorgio Maggiore et son campanile.

On peut également voir l’église Santa Maria della Presentazione.

Sur le quai Fundamenta della salute on peut apercevoir le palais des Doges et le campanile :

Sur ce même quai se trouve la basilique Santa Maria della Salute, de 1681, où se trouvent les tableaux de « Cain  et Abel» de Titien et les « Noces de Cana » de Tintoret et le centre d’étude médiéval :

Cette tour haute de 21m a été érigée lors de la 57ème édition de la biennale de Venise :

En remontant par le Vaporetto le Grand Canal nous passons sous le pont Rialto, un des 4 ponts de Venise. Construit en pierre en 1591, il fut plusieurs fois (re)construit en bois depuis la fin de XIIème siècle !

Nous passons ensuite près de l’œuvre « support » qui a été installé le 130mais 2017 pour la biennale (sera retiré le 23 novembre). Ces mains qui supporte l‘hôtel Ca’ Sagredo est un message contre la montée des eaux menaçantes sur Venise dû au réchauffement climatique :

Avant de rentrer à l’appartement, petit tour à Spar pour faire quelques courses, mais pas n’importe quel Spar, celui qui a été aménagé en 2017 dans un ancien théâtre, rue cannaregio… On passe plus de temps à regarder la décoration que les articles en vente !

Jour 3 à Venise : Visites des îles du nord

Cette journée est consacrée à la visite de 3 îles :

  • Murano, spécialisée dans le verre
  • Burano, spécialisée dans la dentelle
  • Torcello

Nous prenons le Vaporetto. Lors du trajet, nous longeons le quartier du Cannaregio. Après un changement de ligne ; nous passons près de Isola di San Michele. Hangar à  bateaux, monastère puis prison, cette île est aujourd’hui un cimetière ! Il est facilement reconnaissable par ses murs et ses chapelles.

Arrivés à Murano, une des plus grandes îles de la lagune, les commençants attendent à l’entrée de leur boutiques pour attirer les touristes afin de vendre leur création en verre. Depuis le XIIIème siècle Murano abrite l’industrie verrière qui était avant à Venise, afin d’éviter les incendie et de garder les secrets de fabrication ! C’est ici que des milliers de cubes en verre furent réalisées pour la basilique San Marco.

Sur cette île, on se balade tranquillement et on regarde les dizaines de vitrines qui proposent des articles en verre de Murano (ou made in China!)

La basilique dei Santi Maria e Donato. datant du VIIème siècle était à l’origine dédiée à la Vierge Marie. A partir du XIIème siècle elle fut dédiée à Saint Donat dont les dépouilles reposent avec les restent du dragon qu’il aurait combattu (ossements visibles derrière l’autel : en bas de l’abscisse doré où est représenté la vierge : sur un cadre posé à même le mur avec une sculpture sont suspendus les ossements du dragon). L’autel est un ancien sarcophage qui a été découvert en 1970.

Avant quitter Murano, on se rend dans une des boutiques qui longent le canal pour participer à une démonstration de souffleur de verre. Très belle prestation ! Le prix des articles sont nettement plus cher ici que dans les boutiques éloignées du centre touristique. Il est à noter que tout le verre de Murano ne vient pas forcément de Murano, mais de Chine, ce qui peut expliquer aussi la différence de prix…

Nous reprenons le Vaporeto au niveau du phare, direction Burano. La traversée dure 40minutes. En arrivant près de l’embarcadère, les couleurs des maisons commencent à se montrer au loin…

Burano est un véritable patchwork de façade! Il paraît qu’ainsi, les pêchers pouvaient facilement reconnaître leur maison même en temps de brume… La ville est célèbre pour sa dentelle depuis le XVIème siècle.

A ne pas rater l’église San Martino Vescovo,avec son campanile un peu… penché ! Un tremblement de terre a fragilisé les fondations de l’édifice.

De Burano, nous reprenons le vaporetto en direction de Torcello, à moins de 10 minutes de Burano, une île qui était la plus peuplée de la lagune au VIème siècle n’en compte qu’une soixantaine à ce jour suite aux l’envasement des canaux et à la malaria à partir du XIIème siècle. Ce petit bout d’île abrite une ravissante église qui date de 639 ! L’abside centrale en mosaïque doré est magnifique, elle ressemble à celle de l’église de Murano.

De retour à Venise, nous prenons la direction du campanile de l’église San Giorgio Magiorre. Lors de la traversée du grand Canal, nous pouvons apercevoir derrière nous le pont des soupirs.

Après avoir emprunté l’ascenseur, nous voici en haut du campanile pour apprécier la vue : le soleil se couche et nous laisse émerveillé devant ce paysage magique :

Jour 4 à Venise : Quartier du Castello

Notre séjour touche à sa fin. Nous nous baladons dans les ruelles et découvrons sur la place Santi dei Giovani e Paolo, la basilique San Jean et Saint Paul (San Zanipolo) où à partir du XIIIème siècle furent enterrés Doges et personnages importants de Venise. C’est en 1234 quelle fut construite, immédiatement après que les Dominicains reçurent un espace marécageux de la part du Doge Jacopo Tiepolo qui avait vu en rêve un vol de colombe.

Devant la basilique, une statue équestre de Bartolomeo Colleoni qui avait demandé dans son testament qu’on érigeât en sa mémoire une statue.

A côté de la basilique la scuola di San Marco, construite en 1260 et reconstruite au XVIème après un incendie, est actuellement l’hôpital civil de Venise après avoir été une société de bienfaisance.

Infos pratiques à Venise :

Autres destinations

Munich

MUNICH

Palenque au Mexique

MEXIQUE

Paysages à tolar Grande

ARGENTINE